Etats Unis: Décès de l’ancien président américain George Bush à 94 ans

Le 41e président américain, George H. W. Bush, est décédé vendredi à l’âge de 94 ans. Président de 1989 à 1993, il avait été hospitalisé au printemps.

L’ancien président américain George H.W. Bush est décédé vendredi 30 novembre à l’âge de 94 ans, a annoncé dans un communiqué le porte-parole de longue date de la famille, Jim McGrath, qui n’a pas précisé la cause du décès.cond1-750x430

George H.W. Bush fut élu à la présidence américaine en 1989 en battant l’ancien gouverneur démocrate du Massachusetts, Michael Dukakis, après avoir été pendant huit ans le vice-président de Ronald Reagan.

Sept mois après le décès de son épouse

Cet ancien aviateur de la marine américaine, qui a officié durant la Seconde Guerre mondiale, a ensuite échoué à obtenir sa réélection face au démocrate Bill Clinton en 1992.

Quarante-et-unième président des États-Unis, George H.W. Bush avait été hospitalisé au printemps dernier pour le traitement d’une infection qui s’était répandue dans son sang.

Son décès survient sept mois après celui de sa femme Barbara, décédée le 17 avril à l’âge de 92 ans après une brutale détérioration de son état de santé. Le couple Bush avait été marié 73 ans.

George H.W. Bush était le père d’un autre ancien locataire de la Maison blanche, George W. Bush, qui a servi deux mandats entre 2001 et 2009, et de l’ancien gouverneur de Floride, Jeb Bush, qui a échoué en 2016 à obtenir l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle.

« Jeb, Neil, Marvin, Doro et moi avons la tristesse d’annoncer qu’après 94 années remarquables notre cher papa est mort », a déclaré George W. Bush dans un communiqué.

« Leadership inébranlable »

Le président américain Donald Trump a salué de son côté le « leadership inébranlable » de son prédécesseur. « À travers son authenticité, son esprit et son engagement inébranlable en faveur de la foi, de la famille et de son pays, le président Bush a inspiré des générations de concitoyens américains », a-t-il affirmé dans un communiqué transmis depuis Buenos Aires où il assiste au sommet du G20.

« L’Amérique a perdu un patriote et un humble serviteur », a assuré pour sa part Barack Obama, rendant hommage à son action qui a permis de « réduire le fléau des armes nucléaires et de former une vaste coalition internationale pour expulser un dictateur du Koweit ».

Il  a aussi estimé que la diplomatie de George H. W. Bush avait contribué « à mettre fin à la guerre froide sans tirer un coup de feu ».

Reuters

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.