Guinée: Les assassins de dame Aissatou Boiro condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité

Mme Boiro, ancienne directrice nationale du Tresor

Après plusieurs mois de procès dans la salle d’audience du tribunal de première instance de Dixinn, la sentence est finalement tombée. Ce lundi 4 février, le procès dans l’affaire des désormais assassins de Madame Aissatou Boiro, ex-directrice du trésor public et de Temple Cool technicien, est arrivé à son terme.

Les peines qui ont été prononcées par le juge Ibrahima Kalil Diakité varient selon le degré d’implication de la personne coupable. Ce sont des condamnations de 10 ans,  20 ans et la réclusion criminelle à perpétuité.

Le tribunal a constaté le décès d’Alpha Oumar dit Bèwa, Capitaine Ibrahima Sidibé, Mohamed Bangoura,  Jean Dobo Onivogui et Ibrahima Diogo Diallo, contre lesquels l’application de la peine a été annulée. Il n’a par contre annulé les poursuites contre le colonel Amadou Bangoura, pour complicité d’association des malfaiteurs et vol à mains armées et ordonne son acquittement.

La cour a déclaré Mohamed Sankhon dit Leonais, El hadj Oumar Barry dit El Oumar, Djibril Diallo dit Foulaboy, Thierno Bouché coupable d’association de malfaiteurs, détention illégale d’arme de guerre,  de munitions, vol à main armée, consommation de chanvre indien, coups et blessures volontaires, tentative d’assassinat de Madame  Aissatou Boiro et Paul Temple Cool et les condamne chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans.

Elle déclare en outre, Mohamed Diallo dit Junior, Baiga Samssy coupables de recel de véhicules issus de vol à mains armées comme, ayant provoqué la mort notamment de Paul Temple Cool, condamne chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans.

Aussi, Oumar Lamarana Diallo dit Williams, Ibrahima Sory Bah dit Mayano, El hadj Ousmane Baldé dit Aladjiman,  Okolo Omo Zakpo, El hadj Ibrahima Sow, Fodé Mamoudou Touré,  Mohamed Bangoura dit Leonais, Alpha Keita dit Mansiaka, Mamoudou Lamarana Keita, Thierno Moussa et les surnommés Beau et Raba ont été déclarés coupables d’association de malfaiteurs, détention illégale d’arme de guerre et vol à mains armées, ils sont condamnés à  vingt ans de réclusion criminelle.

Ibrahima Sow a écopé de 10 ans de prison ferme. Pour les personnes qui sont en fuite, le tribunal a décerné un mandat à leur encontre.

Sur l’action civile,  le tribunal reçoit les ayants droit de feu Madame Aissatou Boiro et sieur Abdoulaye Sylla en leur constitution en partie civile et condamne les coupables au payement d’un franc symbolique au titre des dommages et intérêts. Et constate la non comparution des ayants droit de Paul Temple Cool.

Pour rappel, c’est le 8 novembre 2012, que dame Aissatou Boiro et Paul Temple Cool ont été assassinés au quartier Kipé en haute banlieue de Conakry. Après ce double meurtre, une enquête avait été diligentée et a permis à l’interpellation d’au moins 15 personnes suspectes. Près de quatre ans d’instruction, le procès s’est ouvert au tribunal de Conakry II, en 2017, pour finir, ce 4 février 2019.

 

Par Guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :